Les 3 livres qui m’ont ouvert les yeux et le coeur !

Il ne s’agit pas ici pour moi de vous faire un résumé ni un commentaire de ces 3 livres (ce que vous pourrez trouver aisément sur Amazon). J’ai davantage envie de vous parler de ma rencontre avec eux. Comment ils sont arrivés dans ma vie et quelles portes ils ont ouvertes pour moi. En quelque sorte, ces livres m’ont un peu « pistonnée » pour, à chaque fois, accéder à une vie meilleure, ce « truc » qu’on voit parfois comme un carré VIP (Very Inspired Person) avec accès limité aux invités sur la liste. Au fil des articles de ce blog, je vous donnerai mes bons plans pour vous inscrire sur cette fameuse liste. Et vous verrez, la sélection ne se fait pas sur des signes extérieurs ou via une quelconque compétition. Indice : ça se passe plutôt à l’intérieur, du côté du coeur et puis c’est vrai, un sourire peut se dessiner, un rire se manifester. Ah oui, et le nombre d’inscrits est illimité ! Pour vous, le voyage commence peut-être ici… Bonne lecture !

Comment devenir follement riche rapidement de Sandy Forster

Avril 2006. Je vais à la Librairie de l’Inconnu à Paris pour acheter l’Oracle Bleu, cartes dont je me sers parfois pour les Connexions à l’Âme lors de mes consultations, et je ressors avec ce jeu de tarots…et le livre de Sandy Forster. En arrivant dans cette librairie ésotérique, je vois sur le présentoir principal des meilleures ventes ou des nouveautés, vers le milieu, à droite, ce bouquin traduit en français chez un éditeur québécois. Tout de suite, la couverture m’attire : un visuel « dynamique », à l’américaine, presque racoleur, avec une femme recevant une pluie de billets de banque. J’y vois ma prospérité à portée de main ! Le titre est super alléchant – trop beau pour être vrai, n’est-ce pas ? Je me demande ce que c’est que ce bouquin. Je le feuillette et à ma surprise trouve cela plutôt intelligent, bien fait, concret, no BS¹ comme disent les américains. Et puis l’auteur est une femme, cela me plaît. Elle fait part dans ce livre des pratiques qu’elle a mises en place pour passer de plus de 100 000$ (australiens) de dettes à créer son business de coaching et devenir follement riche ! (et vivre la vie de ses rêves.) J’avoue qu’en lisant la 4e de couverture cela tilte, cela me séduit et résonne en moi. Il y a un court moment de honte en m’imaginant à la caisse où je me dis « je ne peux pas acheter ce bouquin, je vais avoir l’air ridicule » (c’est amusant de voir le chemin parcouru depuis et de jeter avec tendresse un coup d’œil sur la Mathilde de cette époque-là…) Je sens comme un appel de ce livre. Je l’achète.

Je suis vraiment contente de mon achat car à travers ce livre je découvre qu’il existe des Lois Universelles dont la Loi d’attraction. Je fais alors des recherches sur Internet et me rends compte que c’est un truc énorme, « tout le monde » en parle, il existe même des experts qui travaillent avec cette Loi d’attraction dans différents domaines de notre vie : relations, amour, carrière professionnelle, ou justement l’argent et la prospérité. Un nouvel horizon s’ouvre à moi. C’est une vraie découverte pour moi et une belle rencontre avec le système de développement personnel anglo-saxon (surtout américain). Je me rends compte qu’en France et peut-être même en Europe, on parle beaucoup de ce qui ne marche pas. Je le vis dans mes séances avec ma (formidable) thérapeute (Gestalt) en essayant de comprendre pourquoi « cela ne marche pas », d’où viennent mes blocages.

Ces séances de thérapie me remettent en contact avec mon propre pouvoir. Elles m’aident énormément à améliorer mes relations avec les autres, à me sentir plus forte, à pouvoir mettre une distance entre moi et les autres pour ne pas me laisser submerger par mes émotions. Je me crée ainsi une vraie peau, l’intermédiaire entre moi et les autres. Et c’est très important pour moi. Mais franchement, je suis absolument consciente que sans ce livre Comment devenir follement riche rapidement, la découverte de la Loi d’Attraction, je n’en serai pas là où j’en suis. Je complète avantageusement mon travail de psychothérapie. J’y ajoute « Qu’est-ce qui marche ? Qu’est-ce que je peux faire pour que ça marche ? Qu’est-ce que je peux faire pour changer ma vie ? » Au lieu de me concentrer sur ce qui ne marche pas et savoir pourquoi, je regarde ce que je peux faire pour me sentir bien, que ce soit tout de suite, à moyen ou à long terme. J’essaie enfin de voir ce dont j’ai réellement envie pour et dans ma vie. Et cela à travers des pratiques simples et amusantes, trouvées dans le livre de Sandy Forster et au fil d’autres lectures. Alors bien sûr, c’est comme tout, cela demande de la persévérance et surtout de ne jamais se décourager. C’est ce que j’apprends avec ce livre : le plus important c’est de ne jamais se décourager et de toujours agir, dans l’intention de changer ce que l’on a envie de changer, d’obtenir ce que l’on a envie d’avoir, de créer la vie de ses rêves !

Ce livre a changé ma vie, mon regard sur moi et sur le monde. Il m’a donné un accès à des ressources dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Il a conforté des intuitions que j’avais pu avoir. Jusqu’alors je me disais « ce n’est pas possible, la vie ce n’est pas que ça, juste ce que le monde extérieur me propose. Il y a autre chose, quelque chose derrière tout cela. » Depuis enfant j’ai la sensation que la vie ne doit pas être seulement une série d’obstacles et/ou une sorte de ligne toute tracée. Qu’il y a parfois des choses que l’on ne comprend pas, et de la magie, en tout. Avec ce bouquin, j’ai un de mes premiers vrais aha moments de développement personnel ! Je me dis enfin « ce n’est pas moi qui suis folle ou qui hallucine. Il y a d’autres personnes qui ont rencontré ça dans leur vie, qui le mettent en pratique consciemment et cela donne des résultats formidables. »

Je : Une initiation psychologique et spirituelle d’André Lemoine

Je l’ai découvert car mon frère – qui est une mine d’or en terme de livres et d’auteurs sur le développement personnel – l’a offert à ma mère qui elle-même m’a envoyé le lien vers le pdf gratuit de ce livre quand je me suis séparée de mon premier amour. Sur le moment, je trouve ce livre assez hermétique et je ne le lis pas. Et puis, lors d’une rupture avec mon second amoureux, je me sens tellement mal que je ressens un besoin impérieux d’avoir des réponses à mes questions. Je ne sais pas par quel hasard (je ne crois pas au hasard !) je me replonge dans ce livre. Je n’y trouve pas forcément les réponses que je cherche. J’y trouve des réponses à d’autres questions et ce livre m’aide alors à me poser les bonnes questions. Surtout je prends conscience que les réponses sont en moi et que ce livre est un guide pour m’emmener vers elles.

Nous sommes en février 2010. Je commence alors un autre type de travail sur moi-même. (Je suis à l’époque accompagnée depuis 5 ans par ma thérapeute.) A ce moment-là, je n’en ai pas conscience mais c’est un travail qui me met sur la voie de l’ouverture du cœur. Ça me permet aussi de voir que la psychothérapie c’est bien mais cela n’est pas suffisant en soi. En fait ce livre me donne l’impulsion de devenir 100% responsable de ce qui m’arrive dans la vie. Même des conflits que je peux avoir les autres ! Je deviens consciente que c’est aussi moi qui les crée, les co-crée (importante notion que la co-création !) Ça peut sembler terrible de dire ça mais en même temps c’est se rendre compte que si nous créons ce qui arrive dans notre vie, nous avons alors exactement le même pouvoir de le changer.

Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsch

J’en entends parler il y a 5 ou 6 ans, je ne sais plus comment. J’ai dû recevoir une newsletter d’un des experts américains présents dans le film Le Secret, qui recommandait le site et les produits de Neale Donald Walsch. A l’époque je trouve ça pédant et grandiloquent, ce mec qui parle de Dieu et qui a l’air de savoir mieux que tout le monde. Et puis le contenu du message m’apparaît hermétique (encore !). Malgré ma vivacité d’esprit je ne comprends pas ! Alors je mets le message et le mec en question dans le même sac, étiqueté « pas intéressant ». Je laisse « le sac » de côté tout en sentant au fond de moi un soupçon de curiosité.

Je vois encore la photo de ce bon vieux barbu de Neale Donald Walsch et la pensée du jour présentes sur son site et de l’autre côté de l’écran, mon éclatante mécompréhension. Et j’en ris car en janvier 2012, je tombe finalement nez à nez avec les fameuses Conversations Avec Dieu. Le Tome 2, en 3 exemplaires (2 en poches et un broché), dans la bibliothèque de la personne à qui je sous-loue son appartement pour quelques semaines, suite à la séparation d’avec mon compagnon. (L’anecdote de comment j’ai trouvé cet appartement s’inscrirait parfaitement comme illustration dans un enseignement sur la Loi d’Attraction !) Je feuillette un des exemplaires poche pour vérifier si le message de Walsch me semble toujours aussi hermétique. A ma grande surprise, j’accroche immédiatement. Dès les premières phrases des réponses que je convoitais s’offrent à moi. Et cela me fait un bien fou. Car à ce moment de ma vie, j’ai aussi besoin de me sentir faire partie d’un tout, de quelque chose de plus grand que moi. C’est un des cadeaux que me fait ce bouquin.

Alors que Je d’André Lemoine est un vrai livre de chevet, que chacun peut consulter à tout moment, sur lequel il fait bon s’appuyer, revenir pour y trouver à chaque fois des réponses différentes, affiner ses propres questions, relever le défi (de la vie), grandir. Conversations avec Dieu est un livre référence à relire régulièrement pour en comprendre le message à un niveau chaque fois plus profond.

Je commence par le Tome 2 car c’est le seul qui se trouve dans cette bibliothèque. (Par la suite je me procure et lis le Tome 1 en anglais et le Tome 3 en français. J’aime lire les ouvrages anglais ou américains dans leur version originale mais là les notions me paraissent tellement nouvelles et donc parfois complexes à concevoir que je préfère revenir à ma langue natale.) Bizarrement, c’est le Tome 2 dans lequel je me plonge avec le plus d’aisance. Il a sur moi un effet assez inattendu. Me séparer de mon compagnon est extrêmement douloureux. Un déchirement : je l’aime profondément et au fond de moi je sens que c’est une bonne décision que je ne vive plus avec lui. Quelques mois passent, je me retrouve dans cet appartement, j’entame la lecture de ce bouquin. Quelques jours auparavant mon ex-compagnon et moi, nous nous voyons et réussissons enfin à avoir une conversation en paix, où chacun a un espace pour parler et être entendu. Pour moi, c’est un grand apaisement dans cette séparation. Mon ex-compagnon exprime son envie qu’on se revoie et me laisse le temps de répondre. Entre temps, je commence la lecture de ce livre.

Une des choses qui m’a sans doute le plus enrichie est le message transmis par Neale Donald Walsch : il n’y a ni Bien, ni Mal, toutes les expériences sont bonnes à vivre et sont une expression de l’amour qui existe en nous et en cela sont divines. Cela me donne envie de suivre mon désir. Simplement. Au lieu de penser à ce qui est bien ou mal pour moi en m’appuyant sur le passé, je prends conscience que ce désir d’être avec cet homme est là. La lecture de ce livre me donne envie de faire confiance à la vie. Je me dis : « Je ne sais absolument pas où cela va m’emmener. Je vais peut-être avoir encore plus mal ou au contraire cela va peut-être m’apporter énormément. » Et je décide de me lancer. Et là, rien que d’écrire ces mots, je sens la vie qui circule en moi. C’est ce qui est merveilleux. A ce moment-là, je dis oui à la vie même si cela semble un peu fou, contraire à la raison, à l’habitude de se protéger. Je risque d’avoir mal ou de blesser. « Qu’est-ce que les autres vont penser ? » Je dis juste oui à mon désir. Ce oui m’offre de vivre des moments de joie et de partage fabuleux avec cet homme. Je sens une ouverture du coeur encore plus grande. Et surtout cela me permet d’aller jusqu’au bout de cette relation amoureuse. En disant « oui », en sautant le pas, je vis pleinement l’expérience de cette relation, sans me protéger, et j’obtiens les réponses à certaines de mes questions. A ce jour, nous sommes à nouveau séparés mais je sais pourquoi cela n’a pas pu fonctionner entre nous. Et j’ai découvert ce que je veux dans un couple, ce qui est important pour moi et que je n’arrivais pas à partager avec cet homme.

Ces 3 livres ont été 3 étapes pour moi : la découverte de la Loi d’attraction, l’apprentissage de « Je suis 100% responsable et je sors du rôle de victime ». Pour Conversations avec Dieu, c’est encore assez frais mais je dirais que j’ai atteint un autre niveau de conscience. En résumé, le plus important est l’ouverture du coeur, être dans l’amour et surtout dans le moment présent. Qu’est-ce qui est bon pour moi en ce moment ? Quel est ce dont j’ai vraiment envie ? Et puis se lancer, sans a priori. Moi qui me suis toujours sentie différente voire inadaptée, inapte, handicapée dans certaines situations, dans certains systèmes, en lisant Conversations avec Dieu, je sens enfin profondément que je ne suis pas « inadaptée » mais que ce ou ces systèmes ne me convien(nen)t pas. Et le système n’est pas ma référence. Ma référence c’est moi, ce que je (res)sens, et surtout ce que je suis au plus profond de moi.

Sur une idée d’Olivier Roland.

 

¹ Bullshit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>